Galerie portraits

Tournage

La première fois que j’ai rencontré la caméra, c’était celle d’Etienne Périer pour LA GARCONNE, avec Marie Trintignant.

Philippe de Broca et Marcel Bluwal m’avaient précédemment initiée avec Des pommes pour Eve, de Tchekhov, et l’Été, de Weingarten, mais La Garçonne fut ma première grande fiction télévisuelle.

D’autres tournages ont suivi depuis, avec Hervé Hadmar pour la série LES OUBLIÉES, Jean-Paul Lilienfeld pour QUI MANGE QUOI ?, Nicolas Herdt, Vincent Jamain par trois fois, Eric Summer par deux fois, l’une en étant une boeuf carotte auprès de l’adorable Yves Renier et son inénarrable oreillette, l’autre en mère vengeresse border line dans JULIE A PARIS…
Être actrice c’est voyager avec délectation aux confins de son univers mental…

Pour moi ce fut également en Turquie sous la direction de Tunç Okan Kullan avec le grand Illias Salman, au Japon avec Mitsuo Tsuda et Kaoru Kobayashi, au Maroc avec SOIF de Saâd Chraïbi, et avec Richard Linklater et son BEFORE SUNSET oscarisé aux USA.
Tous, réalisateurs chaleureux, bienveillants chefs d’orchestre.
Merci Messieurs. Mais… tiens ? Pas de dames… ? Pas encore…
Allons, allons ♥

« Les Larmes du jaguar »- Nicolas Herdt

« Les Oubliées » – Hervé Hadmar

« Julie à Paris »- Eric Summer

The french lieutenant’s woman – test

Théâtre

J’avais passé une partie de mon enfance en Afrique et au Cambodge, et mené ensuite des études de lettres et civilisation étrangère à Paris VII en parallèle à ma formation théâtrale au cours Jean Périmony.
L’Afrique comme le Cambodge, c’est une histoire d’odeurs, couleurs, saveurs, inflexions des voix. Puissantes, piquantes. Et guerrières parfois.
Alors la scène, le costume, l’imaginaire, la troupe, c’était repartir dans ces voyages intérieurs. Et éphémères.
J’y ai interprété les auteurs classiques, Molière, Racine, Corneille, Marivaux, Hugo ; et Giraudoux, Anouilh, Sartre ; mes contemporains aussi, sud-américains ou français, Caldéron, Galiméri, Ott, Canolle, Adel Hakim, Mougenot. Ce fut à Paris, en tournée, au festival d’Avignon, et notamment au Théâtre des Quartiers d’Ivry – Centre Dramatique National du Val de Marne.
J’y ai rencontré des êtres passionnés, les Mélior, Franceschi, Virton, Savoisien, Rosny, Dhubert, Davy, Mallet, Bœuf, Andréani, Gassman, Marbot, Lemarié, André, Jeener, Hakim, Léris, Chailloux, Osorio, Caldéron… hommes et femmes de cœur et de culture.
Hommes et femmes…

Après la Grande Covid, nous reprenons le chemin des planches avec François Dunoyer, Stéphane Bernard, et Françoise Cadol autrice de Une nuit avec monsieur Teste, que nous créerons sur la Scène Nationale de Sète au printemps 2022, puis au théâtre des Gémeaux dans le cadre du festival  d’Avignon, l’été prochain.

L’automne devançant le printemps… j’interpréterai Lady Macbeth dans une mise en scène de Mitch Hooper et une création lumière de Patrice Lecadre, au théâtre de l’Épée de Bois – Cartoucherie de Vincennes, 21h à partir du 5 novembre 2021.

Voix

Voix française de Bones -Temperance Brennan
interprétée par Emily Deschanel

Très impudique la voix. Touchante, profonde, sensuelle, complice ?
Ou bien.

Elle vous révèle.
Moi, elle me fascine, me happe, m’envole. Souvent.
Prêter sa voix à des actrices comme Emily Deschanel dans la série Bones, Sarah Paulson dans L’affaire OJ Simpson, Michaela Watkins dans les Casual, et tant d’autres… c’est un honneur. On s’y croit.
S’inventer un personnage au seul son de sa voix, ce sont les fictions radiophoniques où votre imaginaire traverse librement le miroir. On s’y croit.
Vous décrire à l’oreille le film que vous ne voyez pas ou que vous voyez mal, c’est de l’audio description et c’est magnifique, essentiel. Pour qu’avec nous, vous y soyez aussi.
Commenter un documentaire, traduire en l’instant la personne interviewée, c’est le plaisir de transmettre. On y apprend tant de choses. Vive les docs !
Je n’oublie pas les jeux vidéo. La voix, c’est… c’est…
Fondamental.

découvrir le site RS Doublage

Narrations & voices over

Annonces

Jeux vidéo – extrait voix et Bande Annonce DIABLO

Jeu vidéo